QUI SUIS-JE ?

Glissement progressif de l’état de topographe à celui de dramaturge puis à celui de romancier… (!)

Après des études à l’Ecole Supérieure des Géomètres et Topographes (ESGT) – diplôme en poche – je suis parti travailler en Afrique noire (Côte d’Ivoire, puis Sénégal, enfin Mali). Cette expérience m’incitera plus tard à rédiger une longue nouvelle policière intitulée « Dix jours pour mourir » qui, accompagnée d’une seconde nouvelle policière (« Mortelle tricherie ») est parue aux éditions Hélène Jacob, sous mon nom : Jean-Claude Thibault, le 3 mars 2014 (consultable sur la page de vente Amazon).

La nature de mes études ne conduisait guère à devenir romancier, cela parallèlement à mes activités professionnelles. Ce sont les hasards de l’existence qui m’ont amené à écrire plusieurs textes pour le théâtre (« La boîte à malice » dont « Sparadrap blues », « Air conditionné », « La gadoue qui tue », « La sirène diabolique », « Aux p’tits campeurs »)

Je me suis ainsi piqué au jeu de l’écriture, ce qui m’a conduit au roman.

Actuellement, est également en vente sur Amazon un roman satirique sous forme de livre numérique : « Ô AUDIMAT… », roman qui a recueilli plusieurs critiques favorables sur les blogs littéraires.

Puis, ont été édités toujours aux éditions Hélène Jacob, deux autres romans policiers, « Mortifère, l’actionnaire ! » et « Micmacs horribilis »).

Au préalable, j’avais rédigé un autre polar « Une morale à cochons » sous le pseudonyme de Jacques Clavière.

Cependant, ce blog a d’autres ambitions que faire vendre mes livres. Tout d’abord, j’aimerais faire profiter de mon expérience en la matière des collègues auteurs (lesquels ont dû connaître les difficultés que j’ai moi-même éprouvées !). C’est l’aide à l’édition. Mes longues recherches ont mis au jour des listes de blogueurs littéraires susceptibles de les aider à la popularisation de leurs ouvrages, tant pour leurs livres papier que pour leurs ebooks. C’est fondamental.

Ensuite, livrer en continu des informations sur le monde éditorial me paraît intéressant. De même qu’en matière politique-écologie.

J’ai également l’ambition de créer une sorte de SAMU pour… l’orthographe. Car je me demande si certains internautes se rendent compte combien leurs fautes réitérées déprécient, aux yeux de beaucoup, leurs propositions, leurs raisonnements ou leurs opinions.

Voici un résumé de mes intentions. Au sujet desquelles je sollicite volontiers vos avis. D’avance, merci !



12 Responses to “QUI SUIS-JE ?”

  1.   Ségaline Says:

    Bonjour,
    je suis ravie de vous (te) redécouvrir sur ce blog qui me permet de voir une nouvelle facette de Pamphile…
    Les intentions de ce blog sont très bonnes et remettent à l’honneur un peu de cette solidarité qui fait défaut bien souvent.
    J’aime l’idée de ce SAMU pour l’orthographe, les auteurs et notamment les blogueurs (tous ceux qui publient sous quelque forme que ce soit) n’ont pas assez conscience du tort que peuvent leur faire une langue relâchée et une syntaxe hasardeuse. D’ailleurs si les auteurs passant par ici ont besoin d’une correctrice…

    •   hesteve Says:

      Bonjour Ségaline,
      Je me souvenais très bien que vous étiez écrivain public, donc experte en écriture et de ce fait je pensais que vous possédiez un ou plusieurs textes à publier. Excellente occasion en tout cas pour renouer des relations… blogueuses.
      Bien cordialement à vous !

  2.   Le Mousquetaire des Mots Says:

    Bonjour Jean-Claude,

    Comme on se retrouve ! Je constate une fois de plus que tu pourfends les fauteurs d’orthographe. ma foi, je te comprends. Tu ne le sais sans doute pas, mais à une époque assez lointaine désormais, j’ai tenté d’initier ces fauteurs-là aux arcanes de l’orthographe et de la grammaire. Sans grand succès hélas !
    Tout comme Ségaline, ton idée de Samu me ravit. Petite précision, j’ai créé un concours littéraire (très circonscrit puisqu’il ne s’adresse qu’à un seul établissement) dont j’étais le correcteur officiel (je participe encore mais de plus loin). J’avoue que j’ai beaucoup souffert : je ne supporte pas de lire avec des fautes. C’est là où je me dis que les ‘fondamentaux’ (langage officiel) ne sont pas acquis et qu’il faudrait peut-être envisager autre chose que l’enseignement d’une 2ème langue étrangère. Peut-être notre langue devrait-elle entrer dans le cadre de LFE (langue française étrangère : oui, oui, ça existe)
    Bref, je m’inscris à ta « Newsletter’ (tiens, un terme bien français). A bientôt

    •   hesteve Says:

      Oui, lire un texte parsemé de fautes de français ou d’accords ignorés, cela perturbe grandement la compréhension de ce qu’on lit (qu’on déchiffre plutôt…)
      Ah ! ma newsletter, c’est la honte…

  3.   Le Mousquetaire des Mots Says:

    Dis-moi, es-tu bien certain que l’inscription à ta lettre d’information fonctionne ? On dirait bien que mon inscription ne part pas…

    •   hesteve Says:

      Mille pardons ! je suis vraiment navré de cette newsletter que je ne sais pas faire fonctionner (et encore moins supprimer !). Cela semble venir de « wordpress.com » qui n’accepte pas SG-autorépondeur. Par dessus le marché, le réseau « weboblog » vend son propre autorépondeur. Je suis dans la nasse informatique. Pardonne-moi…

  4.   Le Mousquetaire des Mots Says:

    Hello Pamphile,

    Je ne reçois toujours rien et c’est par le biais de ta venue sur mon blog que je débarque enfin. Je suis en plein chantier de réfection et suis fort loin de toute prose. J’essaie d’aller de ci, de là, entre deux couches de plâtre. Pas facile de gérer une remise en état et se réserver des loisirs.
    Dis-moi où en es-tu de ton projet orthographique ?

    •   hesteve Says:

      Mon « Samu pour l’orthographe » attend la mise en ligne de mon nouveau blog. Bon courage pour le plâtre à venir !

  5.   Le Mousquetaire des Mots Says:

    Décidément, après une autre tentative, j’ai l’impression que s’inscrire chez toi relève du défi impossible.

    •   hesteve Says:

      Non, je te l’ai dit : je ne sais pas annuler ce maudit formulaire qui vient de SG-répondeur et qui est refusé par wordpress.com (ce sont les gaietés de l’informatique !). Je vais être aidé pour mettre en place, sur mon nouveau blog, un autre répondeur.

Leave a Reply