QUELLE EST L’INFLUENCE DES BLOGS LITTERAIRES ?

Depuis  qu’a été constaté la prolifération de blogs littéraires sur le Web, s’est posée la question de leur importance tant en matière d’information que d’influence sur les vente. A cet égard deux études ont été menées à ce sujet en 2010 ; toutes deux concordantes.

DES  ETUDES  FOUILLEES =

« L’influence semble d’abord informative : le consommateur, ne se trouvant pas en mesure d’évaluer un produit, cherche l’avis de personnes qu’il considère compétentes. On constate d’ailleurs une corrélation entre le montant des dépenses effectuées en ligne et le pourcentage de confiance attribué aux blogs. Se dessine donc leur rôle de prescripteurs. Apparaît un nouveau rapport entre vendeurs et consommateurs. Face à la communication des entreprises, les consommateurs ont aujourd’hui la parole : ils donnent leur avis ; ils communiquent entre eux. Oui, les communautés virtuelles – considérées comme réelles par l’internaute – ont de nombreux effets concrets sur le comportement. Y compris sur le comportement d’achat. »

Et cela est valable pour le livre (qui était le but des deux études).

« Dans les commentaires, les lecteurs ayant acheté un livre à la suite d’une critique, donnent leurs impressions.» S’ensuit une émulation.

Fort de toutes ces constatations, les éditeurs ont commencé à offrir des livres (en service de presse) aux blogueurs les plus écoutés. Cela a été l’objet d’un consensus chez ces passionnés de lecture qui se revendiquent honnêtes. Il reste que le nombre de ces blogs est impressionnant, ce qui engendre des « recommandations très diluées ». Néanmoins, « les professionnels du secteur accordent de plus en plus d’importance aux blogs littéraires. Cela mène à des partenariats noués avec les maisons d’édition pour promouvoir certains livres ou auteurs. » Les blogs « déterrent des choses » et « les petits auteurs y trouvent leur place ». Aussi, constate-t-on « parfois des offres de partenariat trop commerciales » (écrit en octobre 2010).

Le sujet a été traité par le journal « Marianne » en mars 2012 =

 

A  SUIVRE…



Leave a Reply