LE NUCLEAIRE TRES… INTERMITTENT !

L’autorité de sûreté nucléaire belge vient d’ordonner l’arrêt prolongé de TROIS des sept réacteurs implanté en Belgique !

Se profile le risque de pénurie, d’où une campagne auprès du grand public d’invitation aux économies d’énergie. Avec conseils aux citoyens mais aussi aux communes, écoles, commerces et entreprises. En retour, une attitude compréhensive du public.

De manière imprévisible et soudaine le pays a perdu près d’un tiers de ses capacités de production pour cause de microfissures des cuves des réacteurs. A contrôler d’urgence !

Ce n’est donc pas la variabilité, journalière et saisonnière, des énergies renouvelables (connue et anticipable) qui est en cause mais bel et bien le nucléaire !

C’est une révélation : le nucléaire est une énergie… intermittente ! Car centralisée et d’énorme puissance. A laquelle on peut fort bien opposer les énergies renouvelables et complémentaires, décentralisées et diverses  qui permettent le « foisonnement » (c’est le mot juste) de cette diversité répartie.

Pendant ce temps, en France, plus de 30 % des appartements sont équipés en chauffage électrique (interdit au Danemark, soumis à autorisation en Suisse). Chaque année, il consomme la production de 10 à 11 de nos centrales nucléaires ! Or, le Président de l’Autorité de Sûreté Nucléaire estime possible un arrêt de 5 à 10 réacteurs pour des raisons similaires à nos voisins belges…

La positive attitude belge est difficilement exportable chez nous ! On a entendu : « Occasion unique de changer nos habitudes : réduire notre consommation énergétique devrait devenir un réflexe naturel au quotidien ». Ou encore : « On peut faire aussi bien avec moins, sans rien y perdre pour autant ».

En France, Delphine Batho affirme : « Ce n’est pas l’Etat qui dirige EDF mais, à l’inverse, le patron d’EDF qui semble diriger l’Etat »…



8 Responses to “LE NUCLEAIRE TRES… INTERMITTENT !”

  1.   les cafards Says:

    qu’en pense Anne Lauvergeon ancienne patronne d’Areva ? Question ironique bien sûr

  2.   Moustic Says:

    Le nucléaire est une impasse dans laquelle nous nous sommes engouffrés, poussé par EDF et l’état … une seule solution, les économies d’énergie ….A++

    •   hesteve Says:

      Oh ! tout à fait d’accord ! Il faut commencer par des économies pour quitter ce monde de gâchis. Et ne pas faire comme à BURE où les nucléocrates auraient dissimulé un potentiel géothermique pour enfouir leurs déchets… Si l’info se confirme, c’est un acte tout à fait symbolique de leur souci de l’intérêt général (« De l’intérêt quoi… ? » disent-ils)

  3.   Le Mousquetaire des Mots Says:

    Faire des économies, je veux bien, mais comment faire quand la chaudière fonctionne au gaz et que les aérateurs sont obligatoires ? Ça refroidit directement l’atmosphère et en cas de températures négatives, je peux garantir qu’on se caille (je n’augmente pas la puissance par souci d’économie… financière et non énergétique. Je ferais bien installer des capteurs solaires, mais encore faudrait-il que je disposasse d’une oseille suffisante. Tu crois que la Belgique est mieux adaptée que la France en matière d’énergie ? Peut-être les belges sont-ils plus « disciplinés » que nous ne le sommes… Peut-être également que les organes distributeurs sont-ils moins, comment dire, concentrés et moins avides de profit illimités…

    •   hesteve Says:

      Je sais bien que l’on a tous été engagés sur des voies préméditées (le coup du chauffage électrique en est un exemple flagrant !). Je pensais moi à une foule de petites économies qui seront indispensables. Par exemple, je connais deux cours communes à Paris où la lumière électrique brûle toute le nuit par négligence… Le projet de rendre l’électricité par tranches de plus en plus chères me paraît excellente. L’usage de l’eau est sûrement perfectible. Il faut le reconnaître, on s’est habitué à gaspiller.

Leave a Reply