CETTE PRETENTION A L’INTOLERANCE…

Après Paris, Copenhague !

Voltaire n’a jamais écrit cette phrase :  « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire ». Il reste que son sens est admirable.

Cela s’appelle une confrontation d’opinions. Un débat . Un combat d’idées. Cela fait appel à des arguments raisonnés.

Cela caractérise la vie dans une République. Où la croyance religieuse – ou son absence – est une affaire strictement privée.

Et nul ne peut s’attribuer le droit de tuer celui qui ne partage pas ses idées ! De tuer…

Moins encore sous le prétexte d’une insulte à son dieu. L’interdiction de représenter leur dieu ne concerne que les croyants de cette religion. Aucun des autres citoyens. Quant à la notion de blasphème, un philosophe sénégalais spécialiste de la philosophie islamiste l’affirme clairement : le Coran ne dit rien sur le sujet. Rien. Ces faussaires n’ont-ils pas conscience de vivre dans un pays qui a aboli la peine de mort ?

Ils entrent là dans une démarche de terreur, d’obscurantisme, de fascisme pur et simple. Les nazis pratiquaient ainsi ! Sections d’Assaut. Tristes S.S. Brisant une population. Réduisant à néant la liberté d’opinion, la liberté de la presse…

Magnifiques perspectives d’un autre âge !

En Egypte, un journal d’opinion a eu le grand courage de reproduire la dernière une de « Charlie Hebdo ». Son nom ? « La République. »



2 Responses to “CETTE PRETENTION A L’INTOLERANCE…”

  1.   Moustic Says:

    Le religiosité est de plus en plus énervante, pour ne pas dire plus .. A++

Leave a Reply